Forum RGP sur le manga Hunter x Hunter
 

Partagez | 
 

 Je ne sais pas ... [PV Machi]

Aller en bas 
AuteurMessage
Läyan Lucifer
Femme du Boss
Femme du Boss
avatar

Messages : 99
Xp : 74
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Groupe: Brigade Fantôme
Type de Nen: Spécialisation
Relations:

MessageSujet: Je ne sais pas ... [PV Machi]   Dim 16 Nov - 17:31



Le jour se levait à nouveau, éclairant la Ville Météore de ses tendres rayons. L’automne était désormais dès notre, mais aucun arbre ne portait ses couleurs, aucun chemin n’apportait avec lui les douces senteurs qui le caractérisait, car tout n’était que déchets et poussière. Voilà des semaines que mon époux était parti sans crier gare. Les autres membres m’avais signalé ce genre d’évènement comme normal, Kuroro lui-même m’avait avertis de ses pratiques, cependant que je ne pensais pas qu’il me laissera seule. Je soupire en quittant du regard la ville qui m’a adopté. Je sais que je ne devrais pas être attristé par un départ aussi soudain, après tout, le contrat qui nous lie n’est qu’un simple papier attestant de droit à la liberté, mais quelques choses au fond de moi fait naitre en moi ce chagrin dont je n’arrive pas à me débarrasser.

- Qu’est-ce que tu en pense Avala ?

J’avais parlé à la spectre des soucis qui saisissait mon cœur, songeant que son statue de femme l’aiderai à identifie ce mal.

- Surement souffres-tu parce que tu espérais qu’il te donne une mission pour te rembourser de cette dette ?
- Peut-être – fis-je.
- Pfff – Avala et moi tournons dès lors les yeux vers Katsuo, visiblement las de cette conversation. – Moi, je pense que tu es toute tristounette parce que tu t’es attaché à lui. Lay’ ! Je t’en prie, écoute les membres de la brigade. C’normal s’il se casse comme ça, du jour au lendemain. Et puis, de toute façon, il a ton numéro, comme tous les membres de la brigade. Donc pas de quoi s’inquiéter !

Si Katsuo ne semblait pas avoir tort, le ton qu’il employa pour parler du boss me fit soupirer. De tous mes esprits gardiens, il est le seul à témoigner une haine ouverte envers Kuroro, qui m’a pourtant sorti d’une bien triste situation. Je ne sais pas pourquoi il le déteste autant, pourtant nous nous connaissons depuis bien longtemps, lui et moi.

J’enfile une veste bleu cobalt avant de passé la porte du petit appartement qui nous … non … qui me sert de demeure depuis mon arriver. Avant de partir, Kuroro m’a donné quelques instructions. Trouver un tatoueur et me faire inscrire sur la peau le symbole de la Brigade Fantôme portant le numéro neuf. Celui que je désirais. En évoquant mon désir de portée ce numéro, Feitan s’était froissé et je ne pouvais lui en vouloir car, après tout, cela signifiait que je reprenais la place d’une membre fondatrice disparu. Oh, Pakunoda, qu’aurais-tu fais à ma place ?

Pour quitter la Ville Météore, il n’y a pas trente-six solutions. Prendre le dirigeable était chose impossible à cause du vent qu’il soufflait, prendre une voiture devenait compliquer à partir du moment où on a jamais touché à un volant et il ne restait donc que le voyage à pied, qui ne m’enchantait guère. Je ne pus retenir un soupir à l’idée que j’allais devoir demander l’aide d’un de mes camarades, tant qu’il se trouvait encore dans la ville.

Je pris donc la direction de notre dernier point de rendez-vous, espérant y trouver un de mes camarades pouvant m’aider à quitter la ville, ou alors souhaitant m’accompagner. Faire ce long voyage seul m’inquiétait plus que de devoir apprendre à conduire une voiture dans un court laps de temps, car j’avais peur de tomber nez à nez avec mon ancien maitre. Bien que je sache qu’il ne pouvait plus rien me faire désormais, cette peur continuer à me hanter, jour après jour. Oh, Kuroro, que j’aurai aimé que tu sois là pour me rassurer encore un peu, me dire que je ne risque plus rien désormais, que je suis l’une des pattes de l’araignée.

Pourtant, en arrivant au bout du couloir bétonné, ce n’est pas Pakunoda ou Kuroro que je vis, mais l’une de mes camarades qu’il me tardait de saluer.

- Bonjour Machi.

Ma voix résonna dans le lieu presque désert. Je ne pus qu’espéré qu’elle soit aussi heureuse de me voir que je ne l’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Petit nouveau
Petit nouveau
avatar

Messages : 11
Xp : 10
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 23
Localisation : Héhé mystère et boule de gomme !

Feuille de personnage
Groupe: Brigade Fantôme
Type de Nen: Transformation
Relations:

MessageSujet: Re: Je ne sais pas ... [PV Machi]   Ven 21 Nov - 16:49

Machi s'était levée de bonne heure. Non pas qu'elle eut de nombreuses choses à faire mais elle voulait au moins exercer son nen. Ce n'était pas parce que la boss ne leur avait pas donné de mission précise qu'il fallait se ramollir. Et puis, ce n'était pas vraiment son genre de feignasser dans son lit pendant des heures. Elle ne savait pas trop par où elle commencerait. La jeune femme décida d'attaquer par un solide petit déjeuner. Elle aurait bien le temps d'aviser par la suite. Quoiqu'elle décide elle se devait de tenir toute la matinée voir même toute la journée avec ce simple repas si elle s'éloignait trop pour rentrer déjeuner.

L'humeur de la jeune femme n'était pas franchement au beau fixe. Ils étaient revenus ici. La Ville Météore n'avait pas changé d'un iota. Elle continuait d'héberger un ramassis d'ordures et de ratés. Elle continuait d'empester la souffrance. Machi la détestait. Tant pour ce qu'était cette ville que pour ce qu'elle représentait pour elle. Oui, elle avait rencontré Kuroro, Feitan, Franklin, Nobunaga et Pakunoda. Les plus importants de l'histoire étant le premier et la dernière. Pas pour les mêmes raisons et elle n'insinuait pas qu'elle n'était pas proche des autres fondateurs de l'araignée mais avec eux autres c'était différents. Sa seule et unique co-équipière avait été Pakunoda. La blonde lui manquait bien qu'elle n'en montrât rien. Il était inutile d'éprouver de la nostalgie pour le passé. Elle l'avait appris très tôt. Elle ne pouvait cependant pas s'empêcher de ressentir le vide laissé par son amie. D'autant plus que la Brigade avait trouvé un nouveau numéro 9. On oubliait la blonde. On oubliait qu'elle avait un jour existait. Du moins c'était ainsi que le prenait Machi. Peut-être était-ce puérile mais elle n'en avait que faire. Ce n'était pas comme si elle allait se laisser aller à communiquer une telle pensée à qui que ce soit. Toutes ses émotions restaient sagement parquées. Loin de ses lèvres et parfois même loin d'elle même. On ne pouvait jamais être certain que nul télépathe ne traîne dans le coin alors autant apprendre à faire taire de tes songes.

Alors qu'elle s'apprêtait à partir la jeune femme à la chevelure violette entendit une voix la saluer. Elle avait bien entendu des pas mais n'avait pas daigné se retourner. Le timbre était doux et féminin. Machi pivota et vit Läyan. Leur nouvelle recrue. La femme de Kuroro. Celle qui allait prendre la place de Pakunoda. Son visage resta parfaitement lisse et ces pensées s'effacèrent. Pour être tout à faire honnête, elle n'avait pas encore eu le temps de se faire un avis sur la valeur de leur nouvelle compagne. Elle ne semblait pas taillée dans le même bois qu'eux tous. Leur boss l'avait arrachée à un destin tragique. Bien, maintenant elle devait faire ses preuves.

- Bonjour Läyan. Qu'est-ce que tu fais debout aussi tôt ?

Machi pensait être la seule levée à cette heure-ci. Le soleil venait à peine de pointer le bout de son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Läyan Lucifer
Femme du Boss
Femme du Boss
avatar

Messages : 99
Xp : 74
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Groupe: Brigade Fantôme
Type de Nen: Spécialisation
Relations:

MessageSujet: Re: Je ne sais pas ... [PV Machi]   Ven 28 Nov - 18:05


J’appréciais beaucoup Machi, bien qu’elle ne montre que peu ses sentiments. Kuroro m’avait parlé d’elle de forte bonne façon et m’avait affirmé pouvoir se fier à son instinct très aiguisé. Personnellement, sans connaitre ses traits de caractères, ainsi ce que m’avait dit mon époux, je lui aurais tout de même fait confiance, car elle me paraissait sûre d’elle en tout circonstance et semblait être mille fois plus forte que moi.

- Bonjour Läyan. Qu'est-ce que tu fais debout aussi tôt ?

J’entends Katsuo s’esclaffer dans mon dos, je le sens me traverser tel un vent froid et bondir en bas du petit monticule de pierre pour rejoindre la jeune femme aux cheveux bleu. Je souris de bon cœur, autant à Machi que devant la réaction de Katsuo. Il n’y avait pas mieux pour consoler mon compagnon fantomatique que la présence de Machi dont le visage et le caractère le fond littéralement fondre de plaisir. Il a toujours aimé les femmes de caractère et au contraire répugné les hommes, Machi est sans conteste le membre de la brigade qu’il préfère et celle qui le met de bonne humeur.

- Oh ma petite Machi, que tu es bien jolie aujourd’hui. Lay’ ! Pourquoi tu fais pas équipe avec Machi, hein ?! Fait équipe avec Machi !

Son sourire élargi, comme si on eut coupé les commissures de ses lèvres par le passé pour le faire toujours sourire, rendait sa joie horrible à voir. Son large sourire laissait entrevoir toutes ses dents, ses yeux verts pétillait pourtant de cette lueur enfantine qui lui donnait un air humain, mais cette abjecte couleur le rendait comparable à un serpent dans l’obscurité. Pour le commun des mortels, Katsuo était digne d’un monstres de cirque, rien de plus, mais pour moi qui le connais depuis des années, sa laideur n’a pas d’importance, sa laideur est normal, elle en est même rassurante quand les doutes et la peur me tiraille. Cependant, si Machi voyait ce que je vois actuellement, elle serai surement elle serait surement surprise, vexé des propos qui peuvent bien s’échapper de la bouche du fantôme et, qui sait, elle pourrait être dégouté par cette étrange proximité avec le monstre qui me servait de compagnon.

- Le boss m’a demandé un tatoueur. – Fit-j’en ignorant les supplications de Katsuo qui entourait de ses bras Machi tout entière. Ah, heureusement qu’elle ne pouvait voir, ni sentir cela – Je voulais partir tôt pour me rendre dans la ville voisine, mais le vent c’est lever plus rapidement que prévue… Enfin, si seulement celui-ci c’est arrêter pendant la nuit.

J’entreprends de descendre rapidement le petit tas de pierre, manquant de me tordre la cheville au moins deux fois avant arriver en bas, penaude. Quel piètre membre de la brigade je fais donc là. Ô Machi pardonne moi. J’aimerai être plus forte, plus serviable, plus digne que cela et arboré fièrement vos couleurs. Je croise mes mains derrière mon dos et tant bien que mal, j’essaye de paraitre mon gêné devant toi, égaillant pathétiquement ma demande.

- Oh… enfin… J’aurais pu partir, mais je ne peux pas prendre la voiture, car je n’ai jamais touché à un volant de ma vie et … j’aimerai éviter de faire le voyage à pied seule, de peur de me perdre. Est-ce … est-ce que tu voudrais m’accompagner, s’il te plait Machi ?
- Allez Machi ! Dit oui ! On ne peut pas dire non à Läyan !

Je t’en prie, tait-toi Katsuo. Tu me cries dans les oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Petit nouveau
Petit nouveau
avatar

Messages : 11
Xp : 10
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 23
Localisation : Héhé mystère et boule de gomme !

Feuille de personnage
Groupe: Brigade Fantôme
Type de Nen: Transformation
Relations:

MessageSujet: Re: Je ne sais pas ... [PV Machi]   Mer 17 Déc - 18:20


Machi devait lever la tête pour pouvoir conserver Läyan dans son champ de vision. Un tatoueur hein ? Elle allait officialiser son entrée chez l'Araignée. Ce que Machi ne comprenait pas c'était pourquoi Kuroro n'avait pas envoyé sa chère et tendre vers elle. Il devait avoir compris qu'elle ne voyait pas sa venue d'un très bon œil bien qu'elle se gardât de le dire. Son Chef la connaissait vraiment trop bien, c'en était parfois dérangeant. Nulle trace de ces pensées ne s'affichait sur le visage de la jeune femme tandis qu'elle observait sa vis à vis descendre vaille que vaille les long de la pente encombrée de gravas. Une fois encore Machi ne trahit aucune émotion bien qu'elle n'en pensât pas moins. Est-ce que cette fille prenait vraiment la place de Pakunoda ? La jeune femme retint un soupir. Elle devait garder l'esprit ouvert. La blonde l'aurait voulu ainsi. Et puis il fallait avouer que la nouvelle femme du boss n'était pas désagréable. Machi esquissa un très léger sourire ce qui était déjà beaucoup pour elle.

- Je dois même pouvoir faire un peu mieux. Je ne sais pas pourquoi Kuroro ne t'en a pas parlé mais je peux te tatouer. Après si tu préfères qu'on aille trouver quelqu'un en ville je t’emmènerai.

Elle ne savait pas ce que Läyan préférerait mais au moins on ne pourrait pas la taxer de ne pas faire d'efforts. Elle ne pouvait pas faire mieux. Elle ne savait pas quoi ajouter, elle n'était pas très douée pour bavarder de la pluie et du beau temps. On ne l'avait pas éduqué comme ça. Ou, du moins, la vie ne l'avait pas forgée ainsi. Elle ne se plaignait pas, on ne pouvait changer le passé, mais elle ne cherchait pas non plus à lutter contre sa nature.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Läyan Lucifer
Femme du Boss
Femme du Boss
avatar

Messages : 99
Xp : 74
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Groupe: Brigade Fantôme
Type de Nen: Spécialisation
Relations:

MessageSujet: Re: Je ne sais pas ... [PV Machi]   Mer 31 Déc - 12:43



- Oh ma petite Machi chérie que j’aime, que tu es jolie, que tu as du caractère.

Il n’y a rien de plus drôle que d’entendre de tel compliment venir des lèvres élargies de mon ami spectacle, bien que ce fut un peu pervers d’y prêter attention. C’est vrai que Machi était jolie et semblait avoir moult de qualité moral, mais heureusement qu’elle n’entendait pas Katsuo lui marmonner sans censé les mêmes mots d’amour et qu’elle ne voyait pas ses longs bras entouré son corps. Bien qu’elle dut ressentir un courant d’air frais la traverser, tant qu’elle ne se doutait pas comment cela était provoquer tout ce passerai pour le mieux.

- Katsuo, lâche Machi.
- Pourquoi Avala, elle est si douce et mignonne !
- Ce n’est pas une raison valable, tu serais une fille dans tes bras si tu venais à prenes de la rencontre.
- Oui !
- Katsuo, lâche là !

Je pense que je prendrais le débat plus tard, quand nous seront loin de tout membre de la brigade. Il est déjà difficile pour moi de m’intégrer, alors si je vais à parler toute seule je crains devoir redoublé d’effort. Par contre, ce qui est bien, c’est que je peux parler « toute seule » en présence du boss sans que cela pose de problème. Le jour où Kuroro m’a épousé, j’ai pris soin de tout lui raconté, en détail –enfin plus ou moins – et depuis lors, il est le seule à connaitre mon histoire et mes pouvoirs en détail. Au moins, je sais qu’il pourra penser à moi si besoin est et cela ne me dérange pas le moins du monde. Si seulement je savais où il se trouve actuellement, bien entendu.

- Je dois même pouvoir faire un peu mieux. Je ne sais pas pourquoi Kuroro ne t'en a pas parlé mais je peux te tatouer. Après si tu préfères qu'on aille trouver quelqu'un en ville je t’emmènerai.

La voix calme et posé de mon interlocutrice me ramena à la réalité que m’avait volé les fantômes avec leur jérémiades, mais l’idée de Machi me plut énormément, cela m’évitait de quitter la ville météore et cela me permettait de passé un peu plus de temps avec un membre de la brigade. Je ne pus retenir un grand sourire en lui donnant ma réponse.

- Je serai très heureuse et honoré si tu voudrais bien me tatoué.

C’est vrai que Kuroro ne m’avais pas parlé de ce détail, pourquoi m’aurait-il envoyé trouver un vrai tatoueur alors que Machi pouvait le faire ? Il était trop tard pour que nous en parlions, mais cette affaire n’avait rien de dramatique et ne valais surement pas une longue discussion au sujet du « Pourquoi du comment » avec le Boss, autant le laisser tranquille.

- Je préfère bien plus que ce soit toi qui me tatoue qu’un autre homme que je ne connais pas et que je passerai ma journée à trouver. Quoi qu’il en soit, c’est vraiment gentil de ta part.

Au vu de l’état gracieux de la base, je ne pense pas une seule seconde que l’opération se déroulera ici, à moins qu’un tatouage ne demande pas de mesure d’hygiène particulière. Malgré mes nombreuses possession, la mise en place d’un tatouage avait assez peut marquer les esprits et je ne peux qu’avouer que je ne sais pas comment cela se passe. Je regarde autour de moi, ne savant quoi faire, je regarde Machi le regard interrogateur.

- Je … euh… Que dois-je faire maintenant ? Je te suis ou je t’attends ?

Oh, je ne sais pas. Qu’est-ce que je suis ridicule.


Mlle Cookie
Mangez-moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi
Petit nouveau
Petit nouveau
avatar

Messages : 11
Xp : 10
Date d'inscription : 06/11/2014
Age : 23
Localisation : Héhé mystère et boule de gomme !

Feuille de personnage
Groupe: Brigade Fantôme
Type de Nen: Transformation
Relations:

MessageSujet: Re: Je ne sais pas ... [PV Machi]   Sam 10 Jan - 22:16


Läyan lui répondit par l'affirmative. "Honorée" ? Rien que ça. Machi se demanda un instant si la jeune femme ne faisait pas exprès de la flatter pour gagner sa confiance mais se reprit. Le boss n'aurait pas accepté de sauver quelqu'un comme ça. Quelqu'un de retors et de faux. Quoique, dans le genre, ils avaient bien cet imbécile d'Hisoka. Cependant, lorsqu'on regardait la jeune femme à la longue chevelure noire on se doutait qu'elle n'était pas de la même trempe que l'autre clown. Ne serait-ce que les remerciements qu'elle lui adressaient étaient la preuve que Läyan ne se moquait pas d'elle. Machi avait un sens inné pour deviner les mensonges. Son instinct ne l'avait jamais trompé, il n'allait pas le faire aujourd'hui, ça n'aurait pas eu de sens. Elle allait donc tatouer la jeune femme sans plus tarder. Une araignée noire avec, au centre, son numéro. Le numéro 9. Un qu'elle avait déjà eu l'occasion de tatouer par le passé sur l'omoplate gauche de Pakunoda. Une fois encore l'image de la blonde s’immisça dans son esprit et, une fois encore, elle la repoussa.

- Je … euh… Que dois-je faire maintenant ? Je te suis ou je t’attends ?

Machi esquissa un sourire. Ce qui était pour elle l'équivalent d'un sourire franc. Il ne fallait pas trop lui en demander. La gêne de la brune était assez attendrissante. La jeune femme aux yeux dorés décida qu'elle l'aiderait. Ce revirement à 180° était inhabituel. Mais, comme le disait le dicton, seuls les imbéciles ne changent pas d'avis. Autant revoir son jugement suffisamment tôt.

- Tu peux venir jusqu'en ville avec moi. Il faut que je trouve une lotion pour enlever les poils qui se trouvent à l'emplacement du tatouage, du désinfectant et de l'encre. Pour les aiguilles tu n'as pas de soucis à te faire, ce seront des aiguilles de nen.

Elle n'usait de son nen pour faire des tatouages qu'à de très rares occasion. Seulement lorsqu'il fallait marquer les nouveaux arrivants en fait. Certains étaient passés entre d'autres mains et ne faisaient qu'aggraver leur cas. Oui, la jeune femme pensait une fois encore à Hisoka. Elle n'avait jamais pu savoir qui lui avait tatoué son araignée et elle n'aimait pas ça. Mais passons. Elle rajouta une dernière chose à leur liste.

- Il faudra aussi qu'on prenne de la crème hydratante. Même si la cicatrisation sera plus rapide qu'avec des aiguilles classiques il ne faut pas négliger cette étape.

Elle n'avait jamais eu de soucis d'infection jusqu'ici mais on ne savait jamais. Des fois que ça commence avec la femme du boss... Il valait mieux ne pas prendre de risques. L'aspect frêle de Läyan ne faisait que l'encourager sur cette voie. Elle savait bien qu'il fallait se méfier des apparences mais bon, quand on voyait avec quelle aisance elle avait descendu le tas de gravas il était permis d'avoir quelques doutes. Ce n'était pas pour autant qu'elle les exprimait à voix haute. Machi alla prendre les clés de la voiture dans la cuisine. Si elle avait été seule elle aurait couru jusque chez le tatoueur qu'elle connaissait mais comme elle était avec la femme du boss elles prendraient la voiture. Il y avait une petite trotte mine de rien.

- Allez, on est parti. Normalement on ne devrait pas mettre trop longtemps pour faire l'aller-retour. Je pourrais m'occuper de toi ici une fois que j'aurais tous les produits dont j'ai besoin. Avisant l'état de la pièce dans laquelle elles se trouvaient Machi précisa, On fera ça dans ma chambre. C'est nettement plus propre qu'ici, je te rassure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je ne sais pas ... [PV Machi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne sais pas ... [PV Machi]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je sais une église... écrit sans un seul O
» "Je t'apprécie beaucoup tu sais...."(with EMY!)
» Feuille de frêne(je sais pas si faut autre chose) || 13 Sept.
» Je ne sais pas jouer au piano[PV Niko']
» (...) Vois-tu je sais que tu m'attends. [Hazel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunter x Hunter RPG :: Mappemonde :: Ville Météore-
Sauter vers: